Articles

Le chant de l'encre, les couvertures auxquelles vous avez échappé...

Image
Je ne suis pas graphiste, je ne suis pas commerciale, je n'ai donc pas l'oeil éduqué pour toucher le coeur du lectorat.
J'ai donc réalisé ma couverture avec Canva,  beaucoup de patience et encore plus de tentatives malheureuses. ;)
Je vous montre ?

La vraie : admirez les arabesques magiques sous le tigre, l'harmonie des couleurs, toussa toussa ^^. Je ne suis pas fan de la robe de la jeune femme, vu que Sigrid est plutôt adepte de l'uniforme jean-tee shirt-baskets, et dans mon roman, Baïko le tigre est blanc. Mais j'ai fait avec mes maigres compétences en technologie moderne, qui frôlent le néant, pour être honnête... Et puis, la couleur claire permettait de trancher avec le reste des romans de bit lit, traditionnellement plutôt sombres graphiquement parlant.


Voici donc les couvertures que j'ai testées auprès de copines-cobayes, et qui toutes ont été écartées. Vraiment, je ne comprends pas pourquoi... ;) 
 Oui, la pire de toutes, nous sommes d'accord. Ma…

Bilan du festival : génial !

Image
C'était la première fois que je participais à un salon du livre en tant qu'auteur adulte et que je rencontrais les lectrices de l'Ecossais et du Chant de l'Encre : sans surprise, j'ai adoré !

Lecture d'extraits de L'Ecossais

Les discussions sont très différentes de celles qu'on peut avoir avec des ados ou des primaires, ce qui semble évident, et sans qu'il y ait une échelle de valeur entre ces deux types de rencontres : on n'aborde pas les mêmes choses, on échange différemment, et les deux sont passionnants, vraiment. Cette fois, j'ai aimé l'enthousiasme débordant, la spontanéité, les rires, les confessions de certaines lectrices. J'ai aimé avoir l'impression d'entrer dans les vies de certaines et de m'y être fait un petit nid tout doux. C'était merveilleux, en réalité.



 Les participantes de l'atelier d'écriture organisé par Kobo Writing life



 Cet atelier d'écriture était chapeauté par Angéla Morelli, qui …

Festival du roman féminin, 4 et 5 mai 2018

Image
Je serai donc le we prochain à la MAS, 10 rue des Terres au curé, dans le 13ème arrondissement de Paris, avec une quarantaine d'autres auteurs de romance, par exemple Nalini Singh, Annie West, Mily Black, Lucie Castel, Fabiola Chenet, Emma Foster, Cali Keys,..
Le programme a l'air top, entre ateliers d'écriture, dédicaces, papotages avec les lectrices, lectures d'extraits, tables rondes, ... J'ai vraiment hâte d'y participer.
D'ailleurs, vous me retrouverez le vendredi : - à partir de 14h (si les dieux de la sncf me fichent la paix...) pour une petite présentation/lecture de l'Ecossais,  - puis à 15h pour une table ronde sur la création des univers fantastiques,  - puis pour un meet&greet à 17h. 
Le lendemain, samedi 5 mai : - atelier d'écriture sur les scènes érotiques sous la houlette d'Emma Foster de 9 à 11h,  - puis à 14h h table ronde sur les recherches dans la romance contemporaine  - et à 15h pour l'importance de la charte grap…

Et en ce moment, tu écris quoi ?

Image
J'ai beaucoup hésité sur le nouveau manuscrit à entamer : une suite pour l'Ecossais ? Une suite pour le Chant de l'encre ? Reprise d'un roman historique YA abandonné autour de 200 000 signes et que je passerais bien en adulte (fin du moyen âge en méditerranée, histoire d'avoir l'impression d'avoir chaud au moins en écrivant) ? Autre projet jeunesse ?

Finalement j'ai opté pour un nouveau roman adulte, une histoire de secret de famille qui paralyse toutes les générations suivantes, inconsciemment. Une histoire de retrouvailles entre deux amoureux qui ont laissé éclater le drame qui les a séparés. Ce n'est pas exactement une romance, même si l'histoire d'amour (ou plutôt les histoires d'amour, pour être exacte) tient une place importante. C'est surtout un récit sur la quête de soi, je dirais. Sur le deuil de la perfection, et sur les relations familiales, sur la nécessité de grandir et d'accepter.


L'histoire, qui pour le moment…

Rappel important : public ciblé !

Image
Petit rappel utile : les romans publiés sous le nom d'auteur Anna Briac sont destinés à un public adulte, certaines scènes étant réservées à un public averti.

Les trois romans ci-dessous ne sont donc PAS à mettre entre les mains des enfants.





Si vous souhaitez un livre pour la jeunesse, vous pouvez vous reporter au lien du site juste à gauche de votre écran, dans lequel toutes les parutions jeunesse sont regroupées.

Bonne lecture !

Un prequel pour vous donner envie de lire le Chant de l'encre ?

Image
En guise de cadeau, voici un court prequel au Chant de l'encre. J'espère qu'il vous donnera envie de lire le roman !
Si ça vous plait, j'en mettrai un autre.
 :)


amazonlibrinovafnac

Nouveau roman : Le chant de l'encre

Image
Un post création, tiens. ;)

La plupart des amis-auteurs écrivent leurs idées dans des petits carnets, qui finissent par remplir une caisse, et qui leur sert de mémoire d'écriture.

J'ai longtemps fonctionné comme ça aussi. Depuis quelques années, j'utilise des porte-vues, parce que ça me permet de griffonner sur n'importe quelle feuille, n'importe où, alors que je dispersais mes idées dans mes petits carnets, selon celui que j'avais sous la main (celui du sac à main, du sac de cours, de voyage, de réunion, du bureau, de la cuisine, de la table de nuit...). Et comme je ne suis pas très organisée (je pratique le chaos créatif, c'est tout à fait scientifique comme méthode !), j'avais du mal à m'y retrouver. Donc, porte-vues.

Voici celui du chant de l'encre, plein des mes recherches, pistes, idées, envies, dont la plupart n'ont abouti à rien.



C'est dingue les heures de travail qui finalement ne génèrent rien de concret, dans l'élaboratio…

Retour en douceur

Image
Ça faisait un moment que j'avais envie de revenir par ici, alors voilà, je me réessaie au blog.
Je suis étonnée de voir que les visiteurs consultent toujours ces pages, après plus d'un an et demi d'absence : je suis très heureuse que vous ayez trouvé le chemin de ma maison sous la neige, bienvenue à vous !

Mes derniers romans sont publiés chez des éditeurs adultes, sous le pseudo Anna Briac. Je reviendrai vous en parler un peu plus, l'envie de partager les coulisses de l'écriture ne m'est pas passée.

J'ai également tenté les voies de l'auto-édition, pour diverses raisons. On verra bien ce que ça donne, pour le moment c'est un peu la grande inconnue, j'ignore si ce roman obtiendra une suffisamment bonne visibilité pour être acheté, sans le support de communication d'une maison d'édition. C'est une aventure que j'avais envie de tenter depuis longtemps.



L'écossais, aux éditions Charleston, une romance chaudoudou sur fond de pluie…

Encore faut-il rester vivants

Image
Booktrailer d'EFIRV



Alors, ça vous dit ?
Sortie le 7 octobre.

Dernier article avant les vacances ;)

Image
Perceval, l'enfance d'un rêveur vient de paraître aux éditions Millefeuille, et toujours sous les pinceaux magiques de Christelle Le Guen.






Et Ours fait ce qu'il veut, aux éditions Benjamins Media, se balade désormais en Chine. Voici ce que ça donne en mandarin.




J'adore l'idée que mes histoires voyagent par delà les océans (et le temps, l'espace, l'infini et l'au-delà !) pour aller se blottir dans l'imaginaire d'autres enfants. Quel bonheur !!


Sur ces deux belles nouvelles, je vous abandonne quelques semaines.
Profitez du soleil, on l'a tellement attendu (enfin, ici en tout cas), cultivez vos roses et regardez pousser les salades en écoutant le clapotis des vagues ou les rires des enfants : vacances... :D

Une nouvelle vie pour mon dragon des nuits

Image
Le dragon des nuits, histoire, initialement parue dans le magazine Histoires pour les petits il y a un an (ou deux ? ou trois ?) vient d'être reprise dans un collectif chez Milan, Histoires pour faire de beaux rêves.

Les illustrations sont toujours de la talentueuse Maurèen Poigonec, et c'est beau (son site est par ici).







Encore faut-il rester vivants

Image
Mon roman post-apo,Encore faut-il rester vivants, paraîtra à l'automne aux éditions Magnard.

Ravie je suis !

J'ai adoré écrire cette histoire, je l'ai vécue en même temps que mes héros, je me suis fait peur, j'ai même pleuré (mais je ne vous en dévoilerai pas la raison : lisez-le ! ^^), je me suis demandé jusqu'au bout si Julia, Mouette et Shawn survivraient à cet environnement si hostile !

J'ai vraiment hâte d'avoir des retours de lecteurs : j'espère que vous serez happé par sa lecture, comme je l'ai été par son écriture !

En attendant, voici la couverture provisoire, que je trouve très belle :